A propos du projet

« Il y va de l'indéchiffrable comme de la psychologie des formes. Celui-ci bute cent fois sur un terme illisible, s'agace, croit tenir le mot récalcitrant sur le bout de la langue, reconnaît un préfixe, s'acharne sur le radical, s'accroche à quelques lettres reconnues, indubitables, en pointillé du sens, ici, là, mais qui à elles seules sont impuissantes à livrer l'énigme tapie dans le vocable. Le mot fait clé de voûte à la phrase. C'est un verbe, il en est sûr, la suite et le début de cette phrase l'indique assez. Mais lequel ? Mais ce mot ?
Marri de la devinette, il recourt à autrui, au premier venu, lui fait lecture, en vient à l'anicroche, la lui montre à brûle-pourpoint, lui demande ce qu'il en débrouille – à l'instant, il voudrait se faire un complice du témoin de passage – , lequel candide se penche, reprend la phrase du début, refait le chemin, arrive à l'énigme, la lit d'un trait pour ce qu'elle est, sans balancer et sans effort. »

Michel Jullien, Esquisse d'un pendu, Editions Verdier, 2013.

 

Bienvenue sur la plate-forme Transcrire !

Transcrire vous invite à interagir avec les collections numériques de bibliothèques de recherches en sciences humaines et sociales.
Nous vous proposons de contribuer à la transcription de documents manuscrits numérisés provenant de fonds d’archives de scientifiques.
En transcrivant nos collections vous rendrez celles-ci visibles et accessibles à un large public.
En partageant votre expertise, acquise en déchiffrant ces textes manuscrits souvent difficiles à lire, vous permettrez d'en extraire de l'information rendue ainsi plus utile aux bibliothécaires et plus exploitable par les chercheurs.

Transcrire est porté par le consortium Archives des ethnologues, consortium labellisé et soutenu financièrement par la TGIR Huma-Num.

 

Est-ce que je peux participer ?

Tout le monde peut contribuer au projet, aucune expertise particulière n'est requise.
Pour transcrire les documents il vous suffit d'ouvrir un compte, vous pourrez ainsi suivre vos contributions et celles réalisées par les autres transcripteurs sur votre tableau de bord.
Une fois inscrit, la lecture de nos instructions de transcription vous sera utile, vous n'aurez alors plus qu'à choisir une page et débuter.

 

Les collections

Venez découvrir et mettre en valeur les archives d'ethnologues, d'archéologues, d'historiens et de géographes jusque là peu ou pas exposées.

Suite aux opérations de numérisation effectuées par les bibliothèques partenaires de ce projet nous disposons de la copie numérique, en mode image, d’un grand nombre de carnets de terrain et de voyage de scientifiques.

Matériaux produits lors de leurs enquêtes, ces documents de source primaire décrivent les événements, les observations et les données collectées liés à leur recherche.
De différentes époques, ces notes peuvent prendre plusieurs formes en fonction des besoins d'information du collecteur.

Journaux, cahiers, carnets sont les matériaux privilégiés pour le projet Transcrire. D’autres documents manuscrits pourront également y prendre place : fiches de terrains, correspondances, lexiques, légendes de photographie, …

 

Le projet Transcrire, pourquoi ?

Rendre accessible des collections patrimoniales inédites.

Attirer toute personne à l'esprit curieux, par une nouvelle forme d'interaction avec ces documents historiques au travers des pratiques de crowdsourcing.

Montrer la singularité des matériaux de terrain constituant ces collections, leur importance théorique tout autant que patrimoniale, la richesse et la diversité des sociétés dont ils témoignent.

Donner accès aux chercheurs à des données utilisables pour toute une variété de travaux en histoire des sciences : construction des savoirs, évolution de domaines de recherche, comparaison entre disciplines, recherches biographiques, étude des instruments de collecte et d’analyse de l’information, identification de pratiques d'écritures spécifiques, …

Permettre de mener une réflexion scientifique sur la revisite des terrains et la réutilisation des matériaux d’enquêtes en sciences humaines et sociales.

 

La transcription collaborative, à quoi ça sert ? 

De nos jours, extraire automatiquement de l'information à partir d'images numériques de documents manuscrits, par océrisation par exemple, reste une tâche technique complexe.
Grâce à votre aide, transcrire ces documents rend possible la mise à jour de multiples connaissances encore cachées au sein de ces pages.

Avec d'autres, en participant à ce travail, très long et peu adapté aux tâches traditionnelles des bibliothécaires :

  • Vous permettez une transcription plus massive et plus rapide de ces matériaux ;
  • Vous en facilitez la lecture ;
  • Vous contribuez à enrichir les catalogues, les inventaires et les bibliothèques numériques des bibliothèques partenaires ;
  • Vous participez à accroitre l'accessibilité de ces collections ;
  • Vous fournissez un moyen plus efficace de recherche plein texte dans cette information ;
  • Enfin, vous favorisez l'édition possible de ces textes et leur réutilisation pour des applications plus complexes (exploration et analyse informatiques des données).

 

Les bibliothèques et centres partenaires

Transcrire est un projet qui agrège des archives de sciences humaines et sociales provenant des collections de plusieurs bibliothèques de recherche partenaires en France.

 

Aspects techniques 

La gestion des contenus (collections, images, métadonnées Dublin core et textes) est réalisée grâce à l’application Omeka. Le plugin Scripto permet la transcription collaborative des fichiers images, il s’appuie sur le logiciel Mediawiki (via son API) pour la mise à jour, le suivi et le contrôle des transcriptions et des comptes utilisateurs.

Nous remercions les développeurs du logiciel Omeka et du plugin Scripto, du Roy Rosenzweig Center for History and New Media, sur lesquels s'appuie la plateforme Transcrire.

Nous remercions également le Digital Scholarship & Publishing Studio (University of Iowa Libraries - projet DYI History) pour le très utile fork du plugin Scripto et le thème Scribe.

Enfin nous remercions la TGIR Huma-num pour l'hébergement de la plate-forme.

Réalisation du site : Agence 3 octets
Mise en place du moteur de recherche Solr : Limonade & Co
Conception graphique et suivi du projet : Fabrice Melka (IMAF)