Notes de terrain de Thérèse Rivière

Thérèse Rivière (1901-1970), ethnologue au musée d’ethnographie du Trocadéro, est responsable à partir de 1933 du département dédié à l’Afrique blanche et au Levant. En décembre 1934, elle part avec Germaine Tillion en Algérie, dans les Aurès, mener une enquête à la fois sociologique et ethnologique. Elle en rapporte 857 objets et 3000 photographies. Ses archives rassemblent une vingtaine de « carnets » de terrain, le questionnaire linguistique de la mission, les légendes de ses photographies, les inventaires des objets collectés, un ensemble de dessins réalisés par les habitants de plusieurs villages, le rapport de la mission, les publications envisagées et les textes de quelques conférences. Les résultats de la mission sont présentés en 1943 au musée de l’Homme dans l’exposition L’Aurès.
Les notes de terrain données à transcrire sont divisées en 10 sous-ensembles dont les thématiques concernent la plupart des villages qui ont constitué son terrain de recherche.

Les collections de Thérèse Rivière sont conservées au musée du quai Branly-Jacques Chirac. L’inventaire des archives, ainsi que les objets et les photographies sont consultables sur le site du musée.
De même des enregistrements sonores inédits de chants collectés en 1936 par Thérèse Rivière sont consultables en ligne sur la plateforme Telemeta (Fonds d’archives sonores du CNRS – Musée de l’Homme) gérée par le Centre de Recherche en Ethnomusicologie (CREM).

Deux publications de Michèle Coquet documentent l’histoire de cette mission :
-

Un destin contrarié. La mission Rivière-Tillion dans l’Aurès (1935-1936), Les Carnets de Bérose, n° 6, Lahic / DPRPS-Direction des patrimoines, 2014.
- « L’« album de dessins indigènes ». Thérèse Rivière chez les Ath Abderrahman Kebèche de l’Aurès (Algérie) », Gradhiva, 9 | 2009, 188-203.