Chères contributrices, chers contributeurs,

À partir du vendredi 4 décembre 2020, les fonctionnalités liées à la transcription ne seront plus disponibles pour cause de complète refonte du site.

Les documents numérisés et les transcriptions seront toujours consultables et le moteur de recherche utilisable.

Nous serons de retour fin janvier 2021 avec une nouvelle version du site. En attendant passez de belles fêtes !


Fermer
Transcrire
Transcription terminée

part du long mur qui côtoie le clos du voisin, et il vient certainement se raccorder avec celui qui avait été démoli par le fossoyeur et dont on trouve encore l’amorce sous mon tas de terre. (Le tas de terre m’a empêché de vérifier mon « certainement » ci-dessus, mais j’ai cherché plus loin et il n’y a plus rien).

Quant au long mur le long de ma clôture avec le champ voisin, il se continue encore après celui dont je viens de vous parler mais il disparaît au bout de 2 à 3 mètres.

Les sondages au-delà de mon mur nouveau montrent une terre absolument vierge tandis que partout où j’avais des bâtiments ou des corridors, je trouvais des démolitions ou une couche de sable, ou enfin une nuance de terre qui indiquait qu’elle avait été remuée autrefois.

Donc il n’y a rien au delà !

Donc je crois que vous en reviendrez à notre première idée et que vous ne vous laisserez plus influencer par ces semblants de murs qui traversent mon