Chères contributrices, chers contributeurs,

À partir du vendredi 4 décembre 2020, les fonctionnalités liées à la transcription ne seront plus disponibles pour cause de complète refonte du site.

Les documents numérisés et les transcriptions seront toujours consultables et le moteur de recherche utilisable.

Nous serons de retour fin janvier 2021 avec une nouvelle version du site. En attendant passez de belles fêtes !


Fermer
Correspondances, père Camille De la Croix

Correspondance avec Jean-Théophile Blumereau (1888-1899)

Lettre de Blumereau à De La Croix du 09 septembre 1897, page 2

Transcrire
Transcription terminée

résulte encore :

1ent de l’étendue et de la hauteur de l’éminence. En effet, l’endroit est surélevé de plus de 3 mètres par rapport aux champs voisins, et occupe près de 1 hectare.

2ent L’endroit est jonché de pierres de taille indiquant la construction soignée.

3ent Lors de fouilles très sommaires qui y avaient été commencées par les soins d’un membre de la société de Statistique de Niort, on avait entrevu une mosaïque. Mais alors M. de Lestrade et son fermier n’avaient pu s’entendre pour accorder l’autorisation de continuer à fond, de sorte que tout est resté en l’état.

Il y a donc beaucoup à faire, et je pense qu’aujourd’hui, M. le marquis de Lestrade étant lui-même même membre de la Société, ne s’opposerait pas aux fouilles, surtout étant donné que dans un mois au plus le terrain sera libre de ses récoltes.

Vous savez, mon Révérend Père, que je serai heureux, très heureux, de vous donner l’hospitalité.