Chères contributrices, chers contributeurs,

À partir du vendredi 4 décembre 2020, les fonctionnalités liées à la transcription ne seront plus disponibles pour cause de complète refonte du site.

Les documents numérisés et les transcriptions seront toujours consultables et le moteur de recherche utilisable.

Nous serons de retour fin janvier 2021 avec une nouvelle version du site. En attendant passez de belles fêtes !


Fermer
Correspondances, père Camille De la Croix

Correspondance avec Jean-Théophile Blumereau (1888-1899)

Lettre de Blumereau à De La Croix du 09 septembre 1897, page 3

Transcrire
Transcription terminée

La société des antiquaires de l’Ouest va me reprocher de n’avoir jamais fait connaître le résultat de mes 1ères fouilles, mais vous savez que c’est vous le coupable, – qui avez étouffé mon pauvre compte-rendu. Je sais bien qu’il ne devait pas être dans le style voulu pour être goûté par l’illustre société, c’est pourquoi je n’ai jamais beaucoup insisté. Soit donc dit sans reproches, mais je crois que l’affaire que je vous signale en vaut mieux la peine.

Donnez-en le mérite à M. le marquis de Lestrade ; c’est lui le propriétaire. A tout seigneur tout honneur.

Recevez, mon Révérend Père, mes respectueux hommages et l’assurance de mon plus entier dévouement et de mon affectueux souvenir.

Blumereau