Fermer
Transcrire
Transcription terminée

18 /

Elle avait souvent des maux de tête, étant repasseuse : pour se guérir, ou se soulager, elle se lavait le visage avec de l'eau de neige.

Celui qui naît au grand quartier de la lune est censé vivre longtemps : quand c'est une fille, il est bon qu'elle naisse à la nouvelle lune.

- Ar gisti iaouanc lemm ar re goz e-mès, me dit-elle, pour signifier que les jeunes repasseuses lui ont enlevé ses pratiques anciennes.

- Etré'n dour hag an tan ec'h ê bet ma buégez tout,- ce qui veut dire qu'elle n'a guère fait de sa vie que repasser ou aller à la grève da granketa ha da gokoussa.

Elle juge de l'heure d'après la marche du soleil à son seuil : à 2 heures, me dit-elle, le soleil sera au trou de ma porte.- Elle ne retire pas ses souliers pendant tout le temps de son pèlerinage : elle les a gardés huit jours pour aller au Releg et en revenir.-

La patronne de la Roche-Derrien, c'est Sainte Catherine, dont le pardon a lieu le 25 novembre. Elle n'a pas de fontaine et on ne la prie pour rien de spécial.- A St Antoine, en Pommerit, on va pour les vaches et aussi pour les gouriou pourpr. Ce Saint était ermite ; il avait pour compagnon St Paul ; un corbeau venait les nourrir dans le désert : ils avaient plus de cent ans chacun, et s'appelaient par leur nom, mais à distance et sans s'être jamais vus. On y porte en offrande des queues de vaches. On y va beaucoup en pèlerinage ; il y a aussi une fontaine dans le bas, près de la ferme de Graglan-Vihan.