Fermer
Transcrire
Transcription terminée

28

c'est là dedans que chacun renferme ses effets. Quand il n'y a pas place pour mettre ces coffres à plat-poste, on les empile les uns sur les autres. Ceux qui sont à la coule, ajoutent à ce bagage de vêtements deux ou plusieurs bouteilles d'eau de vie, et en allant à Islande, ils commencent par les boire consciencieusement et ne paraissent pas sur le pont, malgré tous les jurements du capitaine, laissant la manœuvre aux nouveaux (il suffit de 6 hommes pour la manœuvre de ces navires, et l'on est 24 à bord).

Quand on a reçu ses avances, on rentre chez soi. L'engagement a lieu de vingt à trente jours avant le départ. Les femmes accompagnent les hommes au bureau et au sortir de là, on entoure ensemble, il va sans dire, les avances reçues. Pendant que cet argent dure, il y a une partie de ces hommes et quelquefois de leurs femmes qui ne dessoulent pas. - Le jour du départ a été fixé aux bureaux de l'Inscription maritime, le jour de l'engagement. Le jour du départ arrive. Huit, dix jours avant les hommes au courant des habitudes ont pris soin de choisir les meilleurs cabanes, c'est à dire les meilleures couchettes. On choisit de préférence les plus éloignées de l'entrée du poste, celles qui sont au fond, parce que celles qui sont voisines de l'entrée du poste, lorsque le capot est ouvert, reçoivent fréquemment de terribles paquets de mer.