Fermer
Transcrire
Transcription terminée

84

bout de conduite.

Ils ne pouvaient naturellement pas laisser leur sœur, — une toute jeune fille — s'en aller ainsi au loin toute seule. Ils l'accompagnèrent donc. Et l'on marcha longtemps, sans que Marguerite trouvât sur sa route le repos qu'elle cherchait. On arriva enfin à Logoman.

Connaissez-vous Logoman ? Me demande ma conteuse, qui ouvre ici une parenthèse. Il y a là une chapelle qui a pour patron Saint Daman. Autrefois, il y avait aussi un couvent de moines rouges. Et vous savez que toute nouvelle épousée devait passer la première nuit de ses noces avec un de ces moines. Cela dura jusqu'au moment où vint le tour d'une jeune fille (elle me dit le nom que je n'ai pas retenu) laquelle avait 7 frères. Ceux-ci résolurent d'éviter à leur sœur ce supplice. Ils prirent chacun un fusil et le jour de la noce arrivé, quand le mari eût pris sa femme en croupe et qu'il l'eût amenée jusqu'au monastère, ce mari dit au moine rouge qui déjà s'apprêtait à cueillir sa proie.

— Holà ! Celle-ci ne sera qu'à un seul.

En même temps, les sept frères tiraient sept coups de fusil sur le moine. Et ce fut la fin de cette coutume. — Il y a dans ce Logoman des souterrains qui vont très loin sous le sol.

Mais revenons à Sainte Marguerite. Ses frères lui dirent :

— Tu devrais t'arrêter en ce lieu qui est agréable et où tu serais bien.

Logoman est, en effet, un fort joli endroit. Mais ce n'était pas encore le lieu marqué