Fermer
Transcrire
Transcription terminée

Je cause sur la dunette avec M. Le Gonidec de Tressan qui est un esprit très curieux et très informé, et qui a vécu 10 ans en Italie. Nous restons sur le pont très tard. Le spectacle est, d'ailleurs, très beau. C'est vraiment un soir intéressant. La nuit plane sur Saint-Malo, mais le lointain, devant nous, reste éclairé d'une double lueur, d'un vert intense au-dessus, d'un orangé profond au-dessous. Je regarde courir à gauche la longue croupe qui se termine par le Cap Fréhel, dont le phare tournant nous envoie par moments sa grande lumière blanche. La mer est d'une beauté grave et solennelle. Pas la moindre houle. Des plissements légers, les frissons d'une étoffe. La machine du steamer par moment fait comme une bruit de charrettes lointaines.– A l'occident, soudain, la lune se montre, faisant comme une apparition non préparée. C'est un grand croissant tout droit, à peine rongé. Et il est blanc d'abord, d'un blanc voilé, sous une grande paupière de nuages froncés vers le haut, comme d'immenses sourcils. Elle s'argente de plus en plus, puis rougit, et c'est à la fin un astre étrange, d'une flamme écarlate, vers lequel mène à travers les eaux un grand chemin de lumière poudroyante. Et la nuit s'étend au-dessus de nous de plus en plus vaste, peuplée d'étoiles aux lueurs atténuées , mais visibles par myriades. Radiguet me parle de choses celtiques, des sanctuaires celtiques suisses, ceux de St Colomban, de Saint Ursanne (forme actuelle de Gargane, d'après le manuscrit de Jonas de Suze), Luxeuil en France, Bobbio en Italie. Il me parle aussi de la Fontaine des Ivrognes, qui est contre son cottage de Ste Ursanne, sur les bords du Doubs, et où on conduit les ivrognes pr les guérir. (J'ouvre ici une parenthèse pour noter le nom de l'hôte qui doit me recevoir à Cardiff.– C'est J. Samuel, Inglewood-house Cathedral-Road.) Je songe aux émigrés du VIe siècle. J'aurais voulu aller vers eux par un charbonnier de St Malo, le Volney, qui partait aussi ce soir directement pour Cardiff. A un moment je me suis couché dans les cabines des 1eres et à la fin j'ai dormi assez profondément jusqu'à 5 heures. Quand je me suis levé, Il faisait grand jour déjà et joli