Fermer
Transcrire
Transcription terminée

1 Ecosse

Ecclesiological Notes of some of the islands of Scotland ; by T. S. Muir

A Pennycross, à Mull, sur le versant sud d'un loch, une croix latine que la croyance locale prétend avoir été érigée à un des fameux médecins d'Islay, du nom de Beaton, qui pratiquaient dans cette île et à Mull, durant la dernière partie du XVIe et le commencement du XVIIe siècle. Ils étaient, paraît-il, trois frères du nom de Beaton, réputés pour leurs connaissances médicales. Un des frères, du nom de John, vint à Mull et fut connu sous le nom de Olladh Muilleach, le docteur de Mull (1). Un autre, du nom de Fergus, resta à Islay et fut le Olladh Ileach. Le troisième, Gilleadha, fut finalement le plus fameux des trois : c'était un herboriste... Il fut appeler à soigner un roi d'Ecosse (James VI ?) et le guérit. Mais la jalousie des autres docteurs l'empêcha de revoir Islay, ayant été empoisonné.

A St Kilda, le glen de la femme guerrière, (female warrior), avec une cell primitive couverte de dalles et de mottes de gazon, appelée la " maison de la femme guerrière, " une amazone, dit Macaulay, très célèbre dans les traditions de l'île. "

Au N. N. E. de Lewis, petite île de Rona ou Ronay, avec une chapelle de St Rona. Elle a un mille de longueur et autant de largeur. Au XVIIe siècle elle était habitée par cinq familles comprenant trente personnes en tout. Elles vivaient en communauté. Si l'une avait plus d'enfants que l'autre, celle qui avait le moins adoptait les enfants que l'autre avait en plus, de façon que

(1) Sa tombe est à Iona.