Fermer
Transcrire
Transcription terminée

6 Rona n'est accessible que sur un point et cela encore difficilement, à cause de la grande houle. Telle est la violence du vent en cette région, que même la solide masse d'une hutte-highland (Higlandhut) n'y peut résister. Aussi la maison est-elle enfoncée en terre, le mur de support de la voûte s'élevant à peine à deux pieds au-dessus du sol. La voûte elle-même, le roof, est à peine élevée au-dessus du niveau du mur et est couverte avec une grosse couche de turf au dessus de laquelle est le toit. Le tout est entouré de morceaux de turf pour le protéger des coups de vent. L'entrée de cette retraite souterraine se fait par un long, noir, étroit et tortueux passage semblable à une galerie de mine, commençant par une ouverture pas plus haute que trois pieds, et très difficile à découvrir... L'intérieur ressemble étrangement à celle d'une hutte du Kamtschtka, ne recevant d'autre lumière que celle qui vient par le trou de la fumée, étant jonchée de cendres, festonnées de chapelets de poissons séchés, remplie de fumée et ayant à peine une pièce de mobilier. Telle est la vie à North Rona, à Rona du Nord. Et quoique les femmes et les enfants soient à moitié nus, ils ont l'air contents, bien portants et pas du tout désireux de savoir ce que le reste de l'univers peut faire. Le seul désir que je pus découvrir après longue enquête, fut celui de Mac Cagie désirant que ses deux plus jeunes enfants fussent baptisés et à ce propos