Fermer
Transcrire
Transcription terminée

9 de croix de pierres tout usées, la plus haute n'ayant pas trois pieds de haut. A l'intersection des bras elle est percée de trois trous ronds. Diverses traditions sont attachées à cette croix. Sur St Ronan aussi, et sur le teampull qu'il éleva au milieu de sa retraite solitaire, quantité de légendes ont encore cours parmi les " idle-headed eld " (les vieilles têtes folles) de la pointe nord de Lewis. En voici une. " Il y avait, vivant auprès d'Eorrapidh (un lieu dont Bède a parlé), à un endroit nommé encore Team pull Rona, un homme nommé Ronan. C'était un homme craignant Dieu ; en conséquence, entendant toujours les femmes d'Eorrapith s'injurier et se quereller, il fut peiné, et pria Dieu de le placer en un lieu d'où il ne pourrait plus les entendre. sa prière fut exaucée, car tôt, le matin suivant, il ouït une voix qui lui disait de descendre vers le rivage de la mer, ce qu'il fit ; et voilà qu'il y avait là, à attendre, une énorme baleine qui, l'ayant pris sur son dos, le transporta à Sion an Teinntein (la Pointe de la Place du feu) en Rona. En prenant terre, Ronan trouva le lieu habité par des bêtes sauvages, pareilles à des dogues : mais elles se sauvèrent devant Ronan et furent noyées dans la mer. En tombant, elles égratignèrent le rocher qui est marqué sur la carte sous le nom de Leac na Sgrob, mais que nous appelons Sgròban nam Béist (Les