Fermer
Transcrire
Transcription terminée

17 The trush'song, " le chant de la grive " est en Écosse ce qui est pour nous le chant du rossignol.

Le sporran mollach, bourse de peau de chèvre que les montagnards écossais portent à leur ceinture. Sporran-moullach : poche poilue.

" Bois donc, dit-elle, à la poutre du toit de ton père, avant de la quitter pour jamais (W. Scott, chron. de la Canongate). Father's roof- tree, la " poutre du toit paternel ". Les Écossais boivent ainsi à la poutre, et les Anglais au foyer.

Cogues, vases faits avec des morceaux de bois enlacés.

" Un grand lit de bois, entouré, comme c'est la coutume en Écosse, d'une cloison qui s'ouvrait par un panneau à coulisse " (Waverley)

Taishatr, anglais seer : voyant, devin.

" Le bateau qui ouvrait le cortège (sur le lac de Tay) portait à sa poupe une espèce d'estrade où était étendu le corps du chef mort, enveloppé d'une toile blanche et le visage découvert... Diverses cérémonies furent accomplies pendant que les parents du mort portèrent le corps sur le rivage, le placèrent sur un banc consacré depuis longtemps à cet usage, et firent le déasil autour du défunt " W. Scott. Le Jour de St Valentin.

(Cette coutume très ancienne consiste à tourner trois fois autour du corps d'une personne morte ou vivante en lui souhaitant mille prospérités. Le deasil se fait en suivant le cours du soleil, c'est à dire en tournant