Fermer
Transcrire
Transcription terminée

29 Ce Samedi matin 25 mai 1907

Je vais tout à l'heure partir en automobile, avec nos bons amis Gostling, pour une excursion à Paimpont, dans la Bretagne intérieure, jusqu'au lieu de ma naissance et, si possible, vers Carnac. Ns sommes partis à 10h 1/2 - Passé La Janais, les Landes d'Apigné. La route file, large et bleue, à travers le gd pays vert à peine ondulé. Beaucoup d'avenues de manoirs. Vu après La Janais une maison style colonial, comme disent les Américains. - Mordelles avec sa rivière et son bout de route ombragé de vieux ormes très hauts. Le pays invraisemblablement vert : le pays forêt dont parle Chateaubriand. Vieille maison au bord de la route avec porche surmonté d'une galerie à toit faisant communiquer 2 corps de logis : enseigne d'auberge pendant à son tringle de fer. La route s'accidente et devient pourpre. - Hameau misérable sur une crête, en pierres sanguines. Vieille côte abandonnée. Nous sommes ds le pays du granit qui commence à crever le sol. Monterfil. (à Oberthür) est par ici, me dit le chauffeur. Et ns le voyons en effet, au flanc d'une des collines, au loin, sur la droite. Auberge de la Chevallerais, sur une crête - Treffendel - un chêne superbe, à dte de la route. Plélan - Tourné à droite. Descente rapide à un vieux village : toits gondolés, chemin des blanches, étang, vieux moulin. Remontée. De gds pins ds des landes bruyéreuses, le seuil noir de