Fermer
Transcrire
Transcription terminée

30 la forêt.. Puis la route blanche toute enveloppée de vert frais : plutôt taillis encore que futaie. Une aulnaie sans fin. De gds hêtres, bergers des autres végétations. Et maintenant, à mesure qu'on approche de Paimpont, la futaie profonde. Une éclaircie, vallon, ruisseau jaune. Ds le mur de la petite maison, à l'entrée du yard de l'église, ds une pierre encastrée : FAICTE DE PAR MIMOREGAGE, 1610. - L'église en croix latine, longue, mince - Vieux cloître à colonnes pr y entrer. La chaire, l'horloge en face. Figure de femme en coiffe du moyen-âge sur la chaire. - Bas côté de gauche : St Gicquel, avec couronne, livre ds sa gauche, clochette (?) ds sa droite, moine tenant une crosse, agenouillé à ses pieds - Il est à gauche de l'autel ( gauche du spectateur). St Méen lui fait pendant, en abbé, aussi avec un moine à ses pieds. On entre par ce bas-côté ds le cloître qui mène au presbytère, l'ancienne abbaye - Ce cloître se continue ds le presbytère, avec un parquet de grands carrelés de brique orangée. La croix de St Judicaël ds le petit taillis sur la route de St Malon - en schiste : bille de bois au pied _ ns revenons sur nos pas, suivons un instant la route de Gaël, puis tournons à gauche sur Concoret. La pinière : Brocelianda ! A droite, ds terre écorchée, mine de fer qui donne sa couleur jaunâtre à l'eau de l'étang. Les lointains bleus superposés : le Ménez, - et toujours s'atténuant en se superposant. Etang à gauche, ds la lande pourpre - Pierre affleurant - Pays très montueux : côtes - A Concoret, je demande la fontaine de B.