Fermer
Transcrire
Transcription terminée

32 pour du minerai, d'abord. les poteaux de mine, ce sont les oparsa membra des grands pins qui ombrageaient la source enchantée. C'est la mort des légendes, hélas ! Le Dämmerung des sources sacrées - Le large bassin de la fontaine, - 2 sources me dit le guide. - Dès qu'on y puise de l'eau, elle se remplit en sifflant par ces deux artères qui lui amènent l'eau de la cime : car la fontaine est à mi-pente de la chaîne boisée, à l'orée et déjà en dehors de Brocéliande - Deux remparts de pierre plus ou moins grossièrement maçonnés encadrant le bassin plein de mousses sales pareilles à de grandes baves - le mur de fond est ruiné. De même le perron de granit fruste qui la fermait a été enlevé, jeté de côté, et c'est sur lui que notre guide est assis, une main sur son bâton, l'autre soutenant son menton, pendant que le docteur installe ou essaie d'installer son appareil ds la boue noirâtre à travers laquelle court en silence - comme un flot de larmes honteuses - le filet d'eau qui sert de déversoir à la fontaine. O Viviane, en quel état est la source qui mira ton divin visage ! Et quel refuge te reste-t-il au milieu de ces bois dévastés que traverse un chemin de fer électrique ? - En revanche l'horizon demeure, l'un des plus beaux que j'aie vus. Il s'étage en une courbe immense, avec des tons verts clairs, vert sombre, pourpre, puis verts bleus, puis bleuâtre, puis simplement vaporeux, à la limite de l'horizon. Et je sens vraiment une émotion religieuse auprès de ce lieu traditionnel - ou peut-être il n'y eut rien !