Fermer
Transcrire
Transcription terminée

45 de 3 gamins qui portent son attirail et suivi de 2 chiens. C'est tout à fait un paysage de Suisse, comme je n'en ai jamais vu en Bretagne : de la vrai montagne abrupte, toute en schiste, avec des rangées de pierres obliques comme les palissades, descendant le flanc de chaque pente : la montagne de droite ayant l'air d'une espèce de promontoire cyclopéen à larges assises d'un bleu violet - Les tons lilas et pourpre de ces pierres, le rose des tiges de bruyère qui rampent par touffes épaisses entre chaque mur de pierre poussé du sol. Un moulin dans le fond de la gorge avec deux frênes et un haut peuplier qui balance son panache. Le moulin, vieux, tassé, à cheminée peinte à la chaux. Un aspect d'antiquité et de solitude extraordinaire. L'admirable pays, en vérité, que cette Bretagne intérieure et combien secret, et combien peu connu ! Et que de découvertes à y faire ! Et que de scènes à y placer ! Le moulin, d'après un petit pâtre à bonnet bleu, qui passe sur la route, est le moulin de Bottaha, - nom étrange comme le site. Quant au nom de la rivière, il ne le connaît pas. La gorge continue l'espace de 500 mètres. 2 gosses, là-haut, dans la pierre et qui semblaient aussi primitifs qu'elle - On a vraiment ici l'impression de la primitivité, comme si on assistait aux toutes premières révolutions du globe, devant ces pousses, ces éruptions de schistes pareils à des larves pétrifiées. La croix de Cornouët, sur le dolmen est parait-il la croix de St Gildas, que le pâtre prononçait Geldas. Bottaha est un saint Golven. L'église de Laniscat - Vieux saints - St Gildas