Fermer
Transcrire
Transcription terminée

54 Baud. - Ce mardi matin 28 mai 1907. - Eglise et chapelle de la clarté côte à côté - Beaux bancs de chaque côté de la vaste nef de l'église qui est la moins belle, avec au fond du chœur, St Pierre, qui est le patron de Baud - Ds la nef, St Isidore faisant face à St Vincent et plus bas une gracieuse statue élégante de Ste Hélené, en robe blanc et or, couronne en tête, une croix (inventaire de la croix) et je ne sait quel autre objet (sistre ou miroir à ses pieds. C'est la première représentation de Ste Hélené que je trouve en Bretagne - N. D. des Neiges lui fait face, la tête au ciel et les bras ouverts - Je cause avec la bonne ds la salle à manger au balcon enguirlandé de glycine en fleurs. Elle est de Languidic et porte le fichu blanc à pointe des gens du pays. Ce fichu n'est pas attaché à la coiffe comme je croyais. Elle me dit qu'on n'emploie le mot pardon qu'en breton et qu'en français on dit " assemblée " - L'assemblée de Ste Marie, à Baud. Le perruquier chez qui nous sommes allés hier soir s'appelle Bayon. Il nous a appris que la Vénus de Quinipily avait laissé ses sabots en pierre derrière elle à Castennec, quand 89 paires de bœufs la trainèrent à Quinipily. On y allait pour demander des enfants, mais il faut que je le fasse dire au perruquier-marchand de chaussures et octroyeur, car il y met des précautions. On n'y va plus aujourd'hui, affirme t'il, mais en même temps il me raconte qu'un de ses anciens camarades de régiment, employé (à 3000 F !) au port de Lorient et marié à une