Fermer
Transcrire
Transcription terminée

74 Sur le sommet de la butte du Mont St Michel. (Mané St Mikel, Kmouillé). M. Le Rouzic ns y raconte qu'au dolmen de Roquenod, un dolmen à cupules, les gens du pays allaient frapper dans les cupules ( elles étaient en cercle) pour avoir le vent souhaité. Pour le vent du Nord, on frappait ds la cupule du Nord, et ainsi de suite, et qqfois, il y avait dispute, parce que deux personnes différentes voulaient avoir des vents différents - La chapelle entourée d'un banc de pierre, à l'extérieur : une porte entre 2 fenêtres au Sud, sur la mer. Une seule fenêtre vers le Nord. On voit vers le Sud Houat d'abord, puis Hoedic. L'escadre du Nord est mouillée au large : la ligne de Quiberon vers la droite, celle de Ruys à gauche, et le bourg en bas, sur son petit tertre, à droite.

Les alignements du Ménec. Le Dolmen de Mané-Kerion. Dolmen à galerie. Tous ces dolmens avaient un dallage de pierres plates. Ce qui me frappe décidément, c'est cette ceinture de dolmens et de sépultures sur tout le pourtour des alignements et dans leurs parages immédiats. Evidemment, les alignements étaient un temple de la mort et des rites funèbres. Ces dolmens à galerie étaient décidément, à mon avis, des caveaux de sépultures collectives, de concessions. On a dû y mettre successivement des tas de morts d'importance - Les 3 dolmens à galerie de Kerion. Ils sont trois dont 2 orientés vers le Sud, et celui du milieu vers l'Est. Le 3e est gravé, sur les montants de droite. On descend plusieurs marches pour entrer ds l'allée couverte qui mène au caveau du fond, avec une énorme pierre centrale qui a dû être également gravée. - Keriaval, à droite de la route de Quiberon à Auray, (les 3 autres sont à gauche de cette même route