Fermer
Transcrire
Transcription terminée

75 presque en face). Tout ce pays sue la cendre des morts. Celui de Keriaval, à couloirs, avec de petites chambres, bas-côtés et chapelles. Des tons de lichens éclatants, couleur ocre et vermillon, sur les 3 supports du chœur. - Il y a aussi un dolmen au manoir de Kercado, avec une chambre très belle. - Eaux stagnantes sur des fonds d'herbes.- Les ruisseaux même, comme le Couyandeu s'étalent en eaux tristes. Ns traversons sur une chaussée l'étang de Crucuni, pâle et ridé. Les bouquets de pins funèbres. A Kermario, le menhir légendaire de St Cornely où on dit qu'on voit sa marque. Les menhirs, ds cet autre temple sont sur 10 rangs, au lieu des 11 du Ménec. De temps à autre comme au Ménec, un menhir en travers, qui n'est pas ds l'alignement. Ajoncs ras en fleurs par touffes, et des " prêtres " aussi. Amas de blocs préparés pour des érections futures. Dans une avenue de pierres, tout un parterre de " prêtres " balançant leurs thyrses roses, pâles fleurs sacrées de la mort. - Menhirs indicateurs sur les tumulus -

Alignements de Kerlescan : le cromlec'h très visible. - 13 lignes. Entrée de l'Epxos très nette ici dans la corde du cromlech. Et ici encore gd menhir en dehors des lignes. Tertre ici, très bas, avec " coffres ", menhir indicateur à l'extrémité. - Un bois de pins entoure ces alignements. Le tertre en question a une forme ovale et le menhir indicateur est à sa tête, en dehors de l'ovale.

L'église de Carnac. - Sur la porte du porche deux hermines dans 2 couronnes de laurier. A l'entrée du chœur, à gauche de la grille, St Cornely en vermeil, le buste seulement, avec vitre (en reliquaire), grande barbe, tiare papale en tête, surmontée de la croix, flanqué de 2 anges debout, aussi en vermeil. Deux bœufs peints