Fermer
Transcrire
Transcription terminée

77 Enseigne d'auberge sur la route de Locmariaker, au sortir de Carnac : " Au Repos mérité " . Salines avec œillets à droite et à gauche de la route. La mer les alimente. Nous longeons toujours le chemin de fer à voie étroite. - Mot de Le Rouzic, sur la chapelle de St Michel : " On les construit sur tous les anciens lieux de culte pour cacher la vérité ". - Nous traversons la Trinité-sur-Mer ; pont de fer sur la rivière marine, avec 7 ou 8 arches de granit de chaque côté. - Petite île, à gauche, ds l'estuaire. Et toujours des eaux stagnantes ds les prés. Et des buttes de landes aussi, de tous côtés. Le pays beaucoup plus ondulé que je ne croyais, mais ondulé, semble-t-il, par les sépultures, par les monceaux de morts qui ont abondé ici, venus, j'imagine, de toute la Bretagne d'avant l'histoire. - Et c'est un pays qui s'affaisse, une terre qui sombre lentement. Nous roulons entre des seigles. Dolmen à gauche, en vue du Golfe... Locmariaker. Ici, comme à Carnac, comme à Baud, le gd Christ, contre l'église, sur un autel extérieur. Dans l'église, une N. D. de Bon Voyage à laquelle fait pendant une N.D. de Consolation. - Eglise romane, avec très beaux piliers Le chapiteau du dernier pilier de gauche, dans la nef, avant le chœur porte des têtes de béliers ( Gavr'Innis ?). Curieuse voûte du fond, en forme de grotte, sans fenêtre, derrière le maître-autel. Je relève une fresque de Lux-Fournis, Tours, 1891. - Toute cette partie semble plus ancienne que l'église et peut-être païenne.