Fermer
Transcrire
Transcription terminée

88 située sur le haut du Galgal qui ait lieu de se plaindre, car elle s'en est trouvée fort lézardée. Mais cela, dans la pensée de Rouzic, c'est comme qui dirait pain bénit. Et ici se révèle un autre aspect non moins suggestif ni moins saisissant de la physionomie du personnage.

Tumiac, en Arzon. - Collier de turquoise ; - jadéite transparente ou jaspée ; - Les gdes haches en chloromélanite, dont on ne connaît pas les gisements. C'est en Orient, sans doute Chine ou Mongolie. - Des haches en fibrolite, dont il n'existe pas de gisement en Bretagne, ont été trouvées au tumulus de St Michel, en 1862. - La Préfète de Vannes, à un bal, porta le collier de Callaïs trouvé dans ce tumulus. Certaines des haches, quoique n'ayant jamais servi, ont été brisées aux funérailles : on voit encore les traces des coups de marteau. - Ce n'étaient que des objets sacramentels. Men gurun, disent les paysans bretons : cela garantit du tonnerre - Petites perles blanches faites avec un péronée d'oiseau, comme amulette ds cette même tombe. - Et toujours deux brisures ! - Hache en jadéite blanche. - Cartouche de Locmariaker, contenant peut-être le nom du chef. - Deux empreintes de plantes de pied, en relief sur un des menhirs de support du Petit Mont, dans la Presqu'île de Rhuys : ces deux empreintes sont à la porte du dolmen. - Sur Gesril de Papeu, monographie de M. de Closmadeuc dans le Bulletin de la Soc. Polymathique, vers 1898.