Fermer
Transcrire
Transcription terminée

100 Caduon (Cadwan). Ils craignent d'être importuns : - Du tout, du tout, dit Caduon, le bon tiern. Ma maison d'habitation est grande et j'ai de la paille et du foin à foison pour coucher mes hôtes. Ils acceptent. Régal plantureux. Les moines payent leur écot, en chantant des hymnes une partie de la nuit. Comorre le Maudit, tué à la bataille de Brank-Halek, dans l'Arrée, derrière le Relecq, non loin du sommet de Trédudon.

A PAIMPONT ce dimanche 2 juin 1907. Venus en bande au château de Comper. - Le château appartient présentement à Armand de Charette. Sur le placître, devant le château, entouré d'un double rang de vieux chênes, un petit édicule en bois goudronné pour abriter la statue de St Marc, l'air d'un pauvre cadavre de bois, à demi démoli, et à demi couché contre un roc. Cet édicule remplace sans doute l'ancienne chapelle, située sur ce placître. Plus bas, les empreintes des pieds de St Marc, visibles dans un roc de schiste sur les bords de l'étang qui se prolonge de ce côté, par delà la chaussée que ns traversons. Le pâtre qui ns conduit à ce rocher dit qu'il y a ainsi cinq étangs qui se font suite, à partir de celui, très vaste et si beau, sur sa grève entourée de bois, que regarde la façade restaurée du manoir bâti au milieu des ruines de l'ancien château féodal de Comper. Nénuphars blancs et jaunes que Robert cueille ds le second étang, au dessous de celui-là.