Fermer
Transcrire
Transcription terminée

117 sur la route nationale de Plélan (4k,800) à Ploërmel (20 Km). Sur la route de retour, le moulin à écorce de la Forge Basse - L'eau qui y passe, venant des Forges, c'est l'Aff, et le pont (le 2e) sur la route de Redon s'appelle le Pont d'Aff. Dans le cloître de Paimpont, les arceaux de pierre et la charpente adossée au mur de l'église. Deux arceaux de pierre. Le mauvais lourd dallage. La porte de fond, à droite donne ds le transept droit de l'église. De belles boiseries du 17e ou du dix-huitième siècle règnent tout autour de l'église. Larmes douloureuses que j'y ai pleurées, dans l'odeur d'encens laissée par la Fête-Dieu, le soir, in me. Ds le chœur statues de St Mathurin et de Ste Marguerite. De beaux médaillons en haut, près de l'autel. Lorsque je suis sorti, après avoir soulagé ma détresse intérieure, sans que mes compagnons, s'en soient aperçus, je me suis attardé quelques instants sous le vieux cloître désaffecté, devenu une sorte de vestibule de l'église. Dehors, il soufflait grand vent, et on l'entendait gémir dans la vieille toiture un peu délabrée. Dans l'unique rue qui constitue le village monacal, silence. Tout le monde déjà rentré chez soi. Maisons petites et assez basses. Jadis, c'étaient sans doute les serfs de l'Abbaye qui demeuraient là. La grande hôtellerie qui ferme la rue, du côté de la route et dont le porche, percé dans le corps du logis, est la seule issue du village de ce côté était, probablement, l'hôtellerie des visiteurs, des pèlerins.