Fermer
Transcrire
Transcription terminée

quelle joie pour moi de voyager 8 heures consécutives avec vous et le dimanche de visiter quelques unes de vos trouvailles. Je n’ose pas cependant vous en donner d’avance la certitude. Si j’obtiens l’autorisation paternelle, je vous rejoindrai a la gare d’Orléans le samedi à minuit moins le 1/4. Avant hier dimanche, Mme Berthelé & moi, nous sommes allés à Sanxay. Je n’ai pas besoin de vous dire que nous avons été émerveillés. Malgré la notice de M. de la Marsonnière, nous n’avons pas parfaitement tout compris, mais ce qui est resté obscur s’élucidera par votre communication de la Sorbonne. Encore une fois, mon Révérend Père, très grand merci de votre bienveillance & veuillez agréer nos hommages les plus respectueux

Jos. Berthelé