Fermer
Transcrire
Transcription terminée

exemplaires des quelques notes. En fait de notabilités scientifiques que vous connaissez particulièrement je me permets d’en adresser qu’a Lasteyrie, Giry, Palustre. Le reste est a des amis. M.M. Audiat, Letelié, un rédacteur du Monde, un de l’Union, etc. – je viens de voir tout à l’heure l’ancien maire de Niort, qui m’a parlé de vous de la façon la plus aimable, & qui compte aller vous voir à Sanxay dès que le temps le permettra. Son excursion de vendredi à propos de laquelle, je crois le secrétaire général vous a écrit, est remise aux 1eres gelées.

Ma petite femme commence à se lever, mais nous ne la laissons encore marcher que très peu. Elle se refait très bien.

Elle me charge mon Révérend Père de vous offrir, ainsi que sa mère, leurs hommages bien respectueux.

Pour moi, - « cher et illustre maitre »- permettez de vous dire combien je vous suis reconnaissant et affectionné.

J. Berthelé

J’ai fait votre commission à M. Dupont, notaire.

Je n’ai pas demandé à M. de Sorbier de m’envoyer une épreuve d’ensemble de la brochure quand elle aura été mise en page après avoir paru dans le journal. Je pense bien qu’il me l’enverra.-

A combien voulez-vous que l’on tire ?

Je viens de voir chez Clouzot votre magnifique portrait in 4° – si je ne suis pas indiscret, mon Révérend Père, permettez-moi de vous rappeler que je ne possède de vous qu’une petite photographie sans autographe. & que d’autre part votre portrait en pied figurerait pour mon plus grand plaisir au coin de mon bureau. JB