Fermer
Transcrire
Transcription terminée

Niort, le 11 janvier 1883

Mon Révérend Père

J’ai reçu ce matin 50 exemplaires du tirage a part des Considérations. Je n’ai pas besoin de vous répéter quelle reconnaissance je vous ai de l’amabilité que vous me témoignez en faisant ainsi publier ma prose dans les journaux de Poitiers. Comme vous m’avez mis en relations avec M. de Sorbier, je lui ai présenté un article intitulé le Père de la Croix chez lui dont l’ébauche a été écrite à Poitiers le 1er janvier. M. de Sorbier m’a écrit que la chose passerait d’ici à quelques jours. – Le mémorial de Niort a commencé a faire paraitre en feuille tout le compte rendu de la brochure de M. Delaunay. Je vous ai adressé à Poitiers le n° d’hier soir. Vous pouvez voir qu’ils n’ont pas mal choisi les caractères. J’ai demandé un tirage à part de 300, dont je me ferai un plaisir de vous offrir le nombre d’exemplaires qu’il vous sera agréable. Je pense qu’il sera suffisant d’en mettre un cent dans le commerce. C’est votre avis aussi, n’est-ce pas. Si vous croyez que moins soit suffisant ou qu’il faille en donner davantage à Clouzot, parlez & il sera fait selon ce que vous désirerez ; cela fera, je pense, une gentille petite brochure. J’ai vu ce matin, chez M. Clouzot, l’exemplaire d’épreuve du travail de M.Marius Vachon : les Ruines de Sanxay découvertes en 1882 (sic). Si Baschet ne vous l’a pas encore adressé, je vous en fournirai une description. Quelle tête le dessinateur Lancelot vous a faite !!

[en marge] Et votre santé ? Etes-vous remis tout à fait ?