Fermer
Transcrire
Transcription terminée

Je compte toujours lire une petite note sur cette inscription à la prochaine séance de la Société de Statistique. Cette inscr. a pour moi l’avantage de me faire apprendre pratiquement certaines lois paléographiques qui m’étaient jadis passé par l’esprit, mais d’une façon fort peu stable. Après vous avoir écrit il y a une dizaine de jours (c’est vous qui avez eu la 1ère photographie de l’inscription) je me suis adressé, a l’abbé Duchesne (mon ancien professeur d’archéologie chrétienne de l’université catholique de Paris), à M. de Lasteyrie, à M. Héron de Villefosse, et à M. Edmond le Blant lui-même. J’attend encore les réponses de Lasteyrie et Edmond le Blant. Duchesne & Villefosse penchent plus vers l’opinion de Palustre que vers celle de M. Alfred Richard.

Je voudrais bien profiter de l’occasion de cette inscr. pour étudier celles de l’hypogée. Si vous aviez à l’état disponible une épreuve des planches qui reproduiront ces inscr., je vous serais on ne peut plus reconnaissant de me la communiquer. Cela me dispenserait d’un voyage à Poitiers, qui contrarie ma petite femme. Si cela ne se peut pas, je vous demanderai la permission d’aller étudier les moulages que vous avez donnés aux Antiquaires, et prendre mes notes sur place. A propos de ces inscr. de l’hypogée le musée de