Fermer
Transcrire
Transcription terminée

21 Juillet 1883

Mon Cher Père

Deux mots en courant. M.Clouzot pense qu’il faudrait mieux attendre pour lancer la brochure que le Conseil général ait voté les 10 000 f. Il craint que l’Université & les amis de M. de Longuemar ne vous nuisent. Venez donc demain dimanche, discuter cela à Niort. Je serais bien aisé aussi de m'entendre avec vous sur divers points. Mon travail avance. Si vous voulez le publier quand même, il sera