Fermer
Transcrire
Transcription terminée

Niort, vendredi 31 aout 83. 8 h du matin

Mon Cher Père

La nouvelle que le P. Thédenat & M Héron de Villefosse m’ont apportée hier soir m’a bien contristé.

Comment ils vous ont voté 1000 Fr en tout & pour tout ! et il n’y a pas eu un journal à Poitiers pour les invectiver comme ils le méritaient !

Cela est d’autant plus grave que c’est demain le 1er septembre. L’Etat n’ayant pas renoncé, rien n’est perdu, mais cependant rien n’est encore gagné.

Il faut forcer l’Etat, par des lettres réitérées, à dire oui ou non. S’il dit oui, l’affaire est bonne. S’il dit non, l’affaire n’est peut être