Fermer
Transcrire
Transcription terminée

Niort. 30 Xbre 1883

Mon bien cher Père

Je viens de trouver en rentrant a la maison, une carte de Dumuÿs avec cette addition : Annum novum faustum et felicem tibi, domine optat Leo Dumuÿs.

Et moi aussi, mon cher Père, je vous désire annum faustum & felicem, et Sanciaci acquisitionem, Ad majorem tui jubilationem et honorificam remonerationem, Ad majorem jesuitarum glorificationem et archaéologorum satisfactionem.

Vous devez être de retour de Paris depuis cet après-midi. Où en sont les affaires ? Quand viendrez-vous à Niort ?

Sentiments bien respectueusement affectueux

Jos. Berthelé