Appuyez sur “Entrée” ou cliquez sur l'icône de recherche pour afficher les résultats.

Déchiffrages en attente

Informations complémentaires

Ressources liées

Révision

Instructions
Cette révision est marquée comme complète.
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[Illisible], 13 oct 1889       
 
[Illisible], 13 oct 1889       
  
à M Lisch, inspecteur G.
+
à M Lisch, inspecteur G. des Monuments Historiques
des Monuments Historiques
 
  
 
Mon cher Monsieur,  
 
Mon cher Monsieur,  
  
Permettez moi de vous exprimer la satisfaction  
+
Permettez moi de vous exprimer la satisfaction que j'ai eu de vous revoir à Poitiers, et mes remerciements pour la nouvelle marque de bienveillance que vous avez eu envers moi au sujet du Temple St Jean. J'ai reçu du Ministère, à la date du 4 courant, l'autorisation d'estampage des scultures mérovingiennes de ce monument. Merci. Avant mon départ, j'ai pris avec [illisible] charpentier du Ministère, résidant à Poitiers, toutes les mesures de prudence que réclamaient
que j'ai eu de vous revoir à Poitiers, et mes [illisible]
+
mes échafaudages (ils sont fortifiés, sans échelles etc) que je conserve pendant mon absence afin de m'en servir à mon retour dans deux mois et de finir mon travail. J'ai de plus apporté le plus grand soin au monument et mes estampages achevés il me restera aucune trace [illisible] de mon  [illisible].
[illisible] pour la nouvelle marque de bienveillance
+
Je prends la liberté de raffraichir votre mémoire au sujet des remblais de la ville dans les douves de l'enceinte moyen-âge ainsi que sur la continuation du hangar du Balnéaire G Romain de Sanxay.  
que vous avez eu envers moi au sujet du temple
+
Encore un mot : il a été question dans notre entretien de donner un remplaçant à M. Ferrand, et je vous ai signalé M. Bouduin, architecte encore jeune, qui possède toutes les qualités requises pour occuper ce poste devenu libre, je joins donc à cette lettre une petite feuille sur laquelle se trouvent quelques renseignements importants sur ce candidat artiste, ainsi qu'un exemplaire de l'encyclopédie où se trouve gravé un de ses travaux. Je vous envoi sur communication cet exemplaire qui appartient à l'auteur, lorsque vous n'en aurez
St Jean. J'ai reçu du Ministère, à la date  
 
du 4 courant, l'autorisation de [illisible]
 
[pages?] [illisible] mérovingiennes de ce monument  
 
Merci. Avant mon départ, j'ai pris avec [illisible]
 
charpentiers du Ministère, [résident ?] à Poitiers,  
 
toutes les mesures de prudence que réclamaient
 
mes échafaudages (ils sont fortifiés, sans échelles
 
[etc?]) que je conserve pendant mon [illisible]
 
afin de m'en servir à mon retour [illisible]
 
deux mois et de finir mon travail. J'ai  
 
de plus apporté le plus grand soin au monument  
 
et mes [estampages?] achevés
 
il me restera aucune trace [illisible]
 
[illisible] de mon  [illisible]
 
Je prends la liberté de rafraichir votre  
 
mémoire au sujet des remblais de la ville
 
dans les douves de l'enceinte moyen-âge
 
ainsi que sur la continuation du [illisible]
 
du [illisible] romain de Sanxay.  
 
Encore un mot : il a été question dans  
 
notre entretien de donner un remplaçant à M.  
 
Ferrand, et je vous ai signalé M.
 
Boud??, architecte encore jeune, qui  
 
possède toutes les qualités requises pour  
 
occuper le poste devenu libre.
 
Je joins donc à cette lettre une petite feuille
 
sur laquelle se trouvent quelques renseignements
 
importants sur ce candidat [artiste?], ainsi qu'un
 
exemplaire de l'encyclopédie où se trouve
 
gravé un de ses travaux. Je vous envoi
 
sur communication cet exemplaire qui appar-
 
tient à l'auteur, lorsque vous n'en aurez